3) Méthodes et pratiques utilisées..

Les mafieux implantés à Chicago durant les années 1920-1930 avaient  des outils ainsi que des pratiques particulières.

En premier lieu la Cosa Nostra étant une organisation très catholique, avait certains rituels propres à elle-même tel que le rituel du sacrement.

 

rituel-initiatique.jpg

Celui-ci consistait à se faire une entaille au doigt pour faire couler du sang. Celui-ci était ensuite répandu sur une image sainte, et le membre en question devait prononcer son serment dont le message était très clair : « Que mes chairs brûlent comme cette image pieuse si je ne respecte pas mon serment. »

L'initié devait aussi jurer de suivre les règles de l'organisation:  ne pas désirer les femmes d’autres hommes d’honneur, ne pas voler, ne pas se livrer au proxénétisme, ne pas tuer d’autres hommes d’honneur sauf sous ordre, ne jamais poser de questions, ne jamais parler de la Cosa Nostra en public, ne jamais se présenter comme homme d’honneur et respecter la loi de L’Omerta.

 

Pour rentrer dans la Cosa Nostra, il fallait aussi respecter de nombreuses conditions tel qu’être catholique convaincu, de sexe masculin et d’origine sicilienne, il ne fallait pas être communiste, homosexuel, divorcé, athée, ou fils illégitime. La plupart des membres étaient choisis pour leur fidélité, leur courage et leur efficacité. 

 

Ensuite les mafieux utilisaient des armes à feu telles que la  mitraillette Thompson.

La Thompson est un pistolet mitrailleur américain crée par John T.Thompson en 1916 aussi appelé "Tommy Gun", ce pistolet-mitrailleur fut développé en 1919 par les Etats-Unis et aussi par l'Angleterre. Cette arme née de la volonté d'avoir une riposte suffisante dans les tranchées devint malgré elle l'instrument de travail favori de la Mafia Italo-américaine.

C'est sous Al Capone qu'elle gagna le surnom de "Chicago Typewriter"(machine à écrire de Chicago).thompson-elliot.jpg

 

Le modèle que l'on peut voir sur la photo est tout simplement le modèle civil, crée à l'origine pour la police, l'autre modèle, plus connu, fut créé à des fins spécifiquement militaires. Notamment utilisée par la police elle fut repris par de célèbres criminels comme Al Capone.Cette mitraillette est souvent représentée dans les films retraçant l'époque de la prohibition.

Ils utilisaient aussi des voitures de luxe (pour l'époque 1920-1930) telle que la Cadillac Town Sedan qui fut l'un des symboles de la puissance du parrain Al Capone.

Peinte en verte la voiture d'Al Capone ressemblait comme deux gouttes d'eau à celle de la police de Chicago avec sa panoplie de gyrophare, sirène et récepteur d'onde. Elle était également recouverte d'une carrosserie blindée pesant près de 3000 kg permettant de se déplacer en toute sécurité.

cadillac-town-sedan.jpg

 

Enfin la mafia italo-américaine pratiquait aussi la corruption et le blanchiment d'argent. La corruption peut se présenter sous de nombreuses formes : Corruption active, extorsion, fraude, trafic, détournement en font partie.

Les actes les plus directs n’impliquent pas toujours le versement de fonds ; d’autres « cadeaux » ou avantages, tels que l’admission dans un club très fermé ou la promesse de bourses pour des enfants, ont été utilisés comme « pots- de- vin » pour conclure des affaires.

Quel que soit sa forme, la corruption implique toujours un échange ; elle suppose qu’il y ait, d’une part, une offre (le corrupteur) et, de l’autre, une demande (le bénéficiaire).  

Le blanchiment d’argent sale est, selon Interpol, l’action qui consiste à cacher ou à déguiser l’identité de revenus obtenus illégalement, afin de les faire apparaître comme provenant de sources légitimes. Il trouve sa source dans les différentes techniques de la criminalité financière (trafic de drogue, d'armes, extorsion, activités mafieuses, fraude fiscale...).

Le nom même de blanchiment (money laundering en anglais) trouve son origine dans les blanchisseries utilisées par la mafia italo-américaine et par le plus célèbre d’entre eux Al Capone (chef de la famille mafieuse de Chicago) qui lui permirent de donner une façade légale aux ressources issues de délits et crimes commis. Ces méthodes visent à protéger leurs intérêts et à être conforme envers la loi. Blanchiment d'argent.jpg

 

Nous pouvons donc conclure que suite à l’émigration la mafia s’est implantée progressivement à Chicago, c’est une organisation très bien structurée avec un code d’honneur et des méthodes qui lui ont permis de devenir quasiment inébranlable. Grâce à cette hiérarchie structurée et ses méthodes, la mafia a pu mettre progressivement ses activités légales et illégales en place. C’est ce que nous allons voir dans la prochaine partie.

 

 

 

Page suivante

Page précédente

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : mardi 15 Mai 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site